Image default

Témoignage de Paul parti en stage aux Etats-Unis

🕒 Lecture 5 minutes
Témoignage de Paul parti en stage aux Etats-Unis
Notez cet article

L’expatriation des jeunes aux USA, un phénomène grandissant

De plus en plus de jeunes cherchent à s’expatrier à l’étranger pour vivre une expérience professionnelle. Celle-ci est en effet très valorisée sur le marché du travail et permet aux étudiants et aux jeunes diplômés d’avoir une ouverture d’esprit fortement appréciée des recruteurs. Les États-Unis font parti des pays les plus prisés lorsqu’il est question de partir à l’étranger. Paul fait parti de ces jeunes qui ont choisi de partir en stage aux USA. Il nous fait part de son expérience.

photo-qui-craint-rdm-min

Le visa j-1, un document indispensable pour vivre une expérience professionnelle aux USA

Paul est un étudiant de 22 ans qui a choisi, après sa licence en marketing, d’effectuer une année de stage à l’étranger. Jamais parti auparavant hors des frontières françaises, il nous fait le récit de son aventure : “C’était pour moi une première ! Je n’avais jamais quitté ma région et je décidais d’un coup de partir de l’autre côté de l’Atlantique ! Au départ un rêve, lorsque j’ai décidé de le concrétiser, j’ai rapidement réalisé que les démarches n’étaient pas si simples !“. Comme beaucoup d’étudiants partis avant lui, il a du faire face à la difficulté de trouver un stage outre-Atlantique. Il témoigne : “La première étape que j’avais à faire était de trouver mon stage aux États-Unis. Depuis mon enfance, je rêvais, comme beaucoup j’imagine, de partir à New-York. La ville regorge d’opportunités mais il n’est pas facile pour un étranger de trouver un stage surtout dans le domaine qui lui correspond. Je m’en suis vite rendu compte !” Paul nous raconte que lorsque l’on tape la requête “stage aux USA” sur un moteur de recherche, de multiples résultats apparaissent et il n’est pas aisé de s’y repérer. “J’étais un peu perdu et découragé. Je pensais déjà à mettre de côté ce projet qui me tenait tant à cœur. Puis j’ai entendu parlé d’agences qui s’occupent de tout, de la recherche du stage à l’obtention du visa J-1 qui est obligatoire pour toute expérience professionnelle aux États-Unis. Cela m’a alors paru comme l’alternative à adopter“. Aussitôt, le parcours du combattant qu’il imaginait s’est métamorphosé lorsqu’il a trouvé l’agence qui répondrait à ses attentes. “Parmi mes recherches, je suis tombé sur MyInternshipAbroad, une agence spécialisée dans l’expatriation des jeunes à l’étranger. Sur son site, de nombreuses offres de stage sont proposées dont beaucoup notamment se situent à New-York dans mon domaine. Il me suffisait alors de postuler“. Paul nous apprends qu’il n’est pas rare de trouver des offres de stage non rémunérées aux USA, même pour une longue durée. “J’étais prêt à choisir un stage non rémunéré car je savais que l’expérience que j’allais avoir serait très bénéfique et paierai dans l’avenir. Cependant, il est certain que je préférais avoir un stage rémunéré“.

“Je savais que l’expérience que j’allais avoir serait très bénéfique et paierai dans l’avenir”

empire-state-building-tumblr-jpg-rdm

Après quelques recherches sur ce site, Paul a fini par trouvé l’offre de ses rêve. Un stage rémunéré dans une startup à New-York. “C’était pour moi l’idéal. Je souhaitais partir dans une grande ville mais étant donné que c’était ma première expérience professionnelle, je ne voulais pas travailler dans une multinationale. Un stage rémunéré dans une startup, dans mon domaine d’études et dans la ville qui m’attirait tant c’était le top !“. Quelques jours plus tard, Paul a décroché un entretien avec cette entreprise américaine qui s’est avéré concluant malgré ses appréhensions de départ ! “Je n’avais pas confiance en mon niveau d’anglais  et c’est ce qui me freinait le plus. J’avais peur de ne pas réussir à bien comprendre les questions que l’on me poserait. Au final tout s’est très bien passé et j’ai eu un très bon premier contact avec mes futurs maîtres de stage !“. Aidé par l’agence MyInternshipAbroad, tout est allé très vite par la suite. Il nous raconte : “Le visa J-1 est obligatoire pour quiconque désire faire son stage aux USA. Grâce à mon agence, tout est allé très vite. En un mois et demi, j’avais obtenu mon visa et j’étais prêt à partir !“. L’aventure commence alors pour lui !

A French man in New-York

Dès son arrivée, Paul a vécu un véritable contraste culturel : “Dès l’atterrissage, j’étais totalement dépaysé ! Tout était immense et tellement différent de la France ! Je pensais que les films ne nous montraient pas la réalité de la ville mais j’avais tout faux ! Je me croyais réellement plongé dans mes séries préférées !” Grâce aux partenaires noués avec l’agence auquel Paul a eu recours, il a pu trouver facilement un logement. Aussi, il a préféré choisir la collocation pour s’acclimater encore davantage en contact avec les locaux et améliorer plus efficacement son niveau d’anglais. “Je voulais absolument une collocation non seulement pour une question de budget mais aussi parce que je voulais partager le mode de vie des new-yorkais. Je voulais réellement vivre comme eux et devenir pendant l’année de mon stage, un véritable new-yorkais !“. Une fois installé, Paul a découvert son entreprise et là aussi, la différence avec la France était très marquée. Il nous fait part de ses premières impressions : “Dès que je suis rentré dans l’entreprise, j’ai tout de suite remarqué que c’était totalement différent qu’en France. Bonne ambiance et hiérarchie peu marquée règnent en maîtres ! Je me suis immédiatement senti à l’aise et à ma place. Mon rêve prenait vraiment forme“. Pendant les 12 prochains mois, grâce à ses compétences, il s’est rapidement avéré indispensable aux yeux de son tuteur est s’est vu proposé un emploi après son master ! Il nous raconte : “A la moitié de mon stage, j’ai eu un entretien avec mon tuteur qui m’a proposé de revenir travailler pour eux après mon master ! J’avais donc un premier emploi assuré à la fin de mes études !“.

central-park-tumblr-jpg-rdm-min

Un retour en France difficile

Les 12 mois de stage aux USA sont passés très vite pour Paul et le nouveau new-yorkais qu’il était devenu a dû refaire ses bagages direction le vieux continent ! “Je n’ai pas vu le temps passer ! Mon expérience aux États-Unis a tellement été intense qu’elle est passée à la vitesse de l’éclair ! J’ai encore l’impression que mon départ la-bas date d’hier ! Mon retour en France n’a pas été facile mais je garde à l’esprit qu’après mon master, j’ai un emploi assuré au sein de cette start-up ! C’est très motivant pour la suite de mes études !“.

Merci à Paul pour ce témoignage, nous lui souhaitons une très bonne continuation remplie de belles aventures à venir !

Si toi aussi tu veux vivre la même expérience, renseigne toi sur l’obtention du visa J-1 et pense à comparer le prix des agences certifiées par le département d’État Américain ! Sans oublier le plus important, trouve le stage de tes rêves !

Articles sur le même sujet

Les activités insolites à faire à Washington pour Halloween

Communication

Top des villes américaines parfaites pour les artistes

Communication

Tout ce que tu ne savais pas sur la Statue de la Liberté

Communication